Comment prévenir les chutes?

Comment prévenir les chutes?

Les chutes chez les personnes âgées représentent un enjeu majeur de santé publique. On estime que 30 % des personnes âgées de plus de 65 ans subissent une ou plusieurs chutes chaque année. Ce problème fréquent est également la première cause de décès et d’hospitalisation par traumatismes non-intentionnels. Il entraîne des conséquences néfastes, que soit sur le plan personnel, familial ou social. Alors, comment prévenir les chutes?

La chute est un phénomène multifactoriel. Elle résulte souvent de l’interaction de plusieurs facteurs qu’on peut classer en trois catégories principales :

  • Les facteurs individuels (ou prédisposants)
  • Les facteurs comportementaux
  • Les facteurs environnementaux

Les facteurs individuels sont liés à la personne elle-même : pathologies neuro-gériatriques (maladie de Parkinson, dépression, démence, déclin cognitif), troubles locomoteurs et musculaires, déséquilibre postural, diabète, réduction de l’acuité visuelle, hypotension orthostatique, arthrose, ostéoporose, sarcopénie (diminution progressive de la masse musculaire liée au vieillissement), obésité, etc.

Les facteurs comportementaux regroupent des facteurs liés au mode de vie et aux comportements de la personne âgée : sédentarité, consommation d’alcool, dénutrition, prise de psychotropes, sommeil insuffisant, manque d’exercice physique, peur de chuter, etc.

Il faut également prendre en compte des facteurs environnementaux : port de vêtements ou de chaussures inadaptées, absence de dispositifs de sécurité au domicile, éclairage insuffisant, passages encombrés, plancher glissant, etc.

Aménager son environnement

Une évaluation du domicile, du mode de vie, et des capacités de la personne âgée permet de déceler des facteurs de risque environnementaux pouvant provoquer des chutes. Il convient ensuite de sécuriser l’environnement de la personne âgée en aménageant le domicile de façon à éliminer les facteurs de risques identifiés. Par exemple, le plancher, les escaliers et les balcons doivent être couverts d’un revêtement antidérapant. Les carpettes et les tapis doivent être bien fixés. Dans la salle de bain, il convient d’installer des barres d’appui près de la toilette et sur les murs de la baignoire. Le fond et la sortie de la baignoire doivent être revêtus par un revêtement antidérapant. Les seuils des portes doivent être aplanis ou enlevés. Enfin, il faut disposer d’un bon éclairage dans les escaliers, les pièces, et les corridors, de jour comme de nuit.

Adopter un mode de vie sain

La sédentarité, la consommation d’alcool, et la prise de médicaments psychotropes sont considérées comme des facteurs de risque de premier plan. Le fait d’adopter un mode de vie sain permet d’éliminer ces mauvaises habitudes et de réduire par la suite les risques de chute.

Faire des exercices d’équilibre dynamique

La marche étant une activité d’équilibre dynamique, un mauvais contrôle de l’équilibre est l’une des causes principales de chute chez les personnes âgées. Des programmes d’exercices physiques centrés sur le travail de l’équilibre dynamique pourraient aider à réduire les risques de chute. D’ailleurs, on estime que les programmes incluant des exercices d’équilibre contribuent à réduire les risques de chute d’environ 25 %.

Porter des chaussures et des vêtements et appropriés

Les vêtements doivent être faciles à mettre et à enlever. Privilégiez des systèmes de fermeture élastiques au lieu des boutons et des systèmes de fermeture éclair. Des chaussures confortables dotées d’une semelle antidérapante et offrant un bon maintien du talon contribuent également à réduire les risques de chute.

Il est clair qu’une approche multifactorielle visant à reconnaître et corriger les facteurs de risque de chute permet de repérer les différents problèmes de santé pouvant être à l’origine d’une perte d’autonomie : troubles de mémoire, dépression, dénutrition, etc. Elle permet aussi d’élaborer des actions de prévention, de soins et d’aide globale pouvant réduire le risque de perte fonctionnelle au-delà des risques de traumatismes liés aux chutes. Cette approche est d’ailleurs la plus adaptée aux personnes fragiles.

Mots-clés : chute

Dans la catégorie Santé des aînés

Les bienfaits du régime méditerranéen

Végétarien, végétalien, cétogène, hypocalorique, sans sel, hyperproteiné, etc… il existe autant de sorte de régimes que de besoins particuliers de chacun.

Lire plus ›

La cataracte chez les aînés

La cataracte entraîne des limitations de la vision. Elle altère l'autonomie, la qualité de la vie, et la participation sociale.

Lire plus ›

Le sommeil chez les seniors

La difficulté à s'endormir, l'éveil précoce le matin, et les réveils fréquents pendant la nuit sont très courants chez les seniors.

Lire plus ›

De plus en plus de centenaires au Québec

De nos jours, les célébrations de personnes devenues centenaires vont peu à peu perdre leur degré d'exception. En effet, les Québécois sont de plus en plus nombreux à souffler leur centième bougie. Le Québec compte actuellement environ 1800 centenaires, soit deux fois plus qu'il y a…

Lire plus ›

Menu secondaire

 

Pour vous inscrire à notre Résidence pour aînés autonomes,
cliquez ici

  • Location logement style studio
  • Location logement 3 1/2
  • Location logement 4 1/2

Pour contacter notre Résidence pour personnes âgées 
Le 1313 Chomedey:

1313, boulevard Chomedey 
Laval, QC, H7V 0A2, Canada 
Tél : 450-687-0313